Résidence Permanente en conjoint de fait (hors Québec) via Entrée Express : le guide complet

Résidence Permanente, Entrée Express, travailleurs qualifiés, si vous cherchez à immigrer au Canada ou à y rester après l’obtention de votre PVT, ces termes ne vous sont très certainement pas inconnus.
Si ce n’est pas le cas, pas de panique, nous allons tout détailler dans ce guide qui, nous l’espérons, vous aidera dans votre demande de Résidence Permanente dans le cadre du programme Entrée Express.

Attention, dans cet article, nous ne détaillerons que le processus concernant la demande de résidence permanente via le programme Entrée Express – travailleurs qualifiés (fédéral) –  hors Québec.

Il existe d’autres programmes pour obtenir un visa de résidence permanente comme celui d’une désignation par province. Si cela vous intéresse, je vous invite à aller voir l’article de Kenza qui est passé par ce processus !

Cliquez sur le menu suivant pour vous rendre directement dans la partie qui vous intéresse !

La résidence permanente qu’est-ce que c’est ?

La résidence permanente (RP) – ou « permanent residency » (PR) en anglais – est la première étape vers la citoyenneté canadienne. Ce visa n’est pas lié à une entreprise ou à une province en particulier (même si vous devez en choisir une lors de votre demande). Il vous permettra de rester sur le territoire canadien pendant 5 ans avec une obligation d’y rester au moins deux ans, au risque de perdre votre statut.

Il vous donne exactement les mêmes droits qu’un citoyen canadien. Exception faite de celui de voter, de vous présenter à une élection, ou de travailler à certains postes nécessitant une habilitation de sécurité de haut niveau.

Entrée Express

Pour obtenir la résidence permanente, le système d’immigration le plus populaire est celui d’Entrée Express, c’est celui par lequel nous sommes passés.

Lancé en janvier 2015, c’est un système de points basés sur votre profil personnel qui permet au gouvernement canadien d’avoir une immigration « choisie ». Sont pris en compte votre âge, niveau d’étude, type de profession ou encore votre niveau de maîtrise des deux langues officielles.

Le système Entrée Express couvre toutes les provinces canadiennes sauf le Québec, qui a son propre système d’immigration. À titre de comparaison, le temps de traitement d’un dossier de résidence permanente via Entrée Express est d’environ six mois alors qu’il se situe entre deux et trois ans au Québec.

Les différents programmes d’immigration via Entrée Express

Entrée Express gère les demandes des trois programmes suivants :

  • le programme des travailleurs qualifiés (fédéral) – celui par lequel nous sommes passés –
  • le programme des travailleurs de métiers spécialisés (fédéral)
  • la catégorie de l’expérience canadienne

Chaque programme est différent et a ses propres critères d’admissibilité. Une synthèse est disponible sur le site du CIC.

Programme des travailleurs qualifiés (fédéral)

C’est le programme que nous avons choisi. Il s’adresse aux personnes ayant:

  • Une expérience de travail canadienne ou étrangère d’une année continue minimum dans un métier de catégorie 0, A, ou B sur les 10 dernières années.
  • Un très bon niveau en français ou en anglais.
  • Un niveau d’études secondaires.

Pour faire simple, si avez fait des études secondaires, post-secondaires et que vous avez au minimum un an d’expérience dans votre domaine, ce programme devrait être celui qui vous correspond le plus.
À noter que votre expérience professionnelle ne doit pas forcément être avec le même employeur ! Si vous avez fait plusieurs CDD dans le même domaine, vous êtes tout à fait éligible.

Présenter une demande pas à pas

Les démarches à faire avant de s’inscrire dans le bassin

1. Déterminer son admissibilité, son nombre de points, son code CNP (NOC)

Comme nous l’avons dit précédemment, le système Entrée Express est basé sur un nombre de points et comme c’est le cas pour le PVT, les profils sont réunis dans un bassin et il y a un tirage au sort. Tous les quinze jours, un score minimum est décidé par le Canada et les meilleurs dossiers le dépassant sont invités à présenter leur demande (entre 3200 et 4500 dossiers par tirage au sort).

Le seul moyen d’être sûr de votre nombre de points est de le calculer grâce à cet outil.
Quelques précisions quant aux questions posées :

  • Deux tests de langues sont proposés : anglais et français. Il faut savoir que pour la plupart des cas, le test de français suffit à atteindre le nombre de points requis (et cela vous fera économiser de l’argent), nous vous conseillons donc de ne mettre que TEF Canada dans le simulateur, avec les points au maximum.
  • Comme dit précédemment, la condition pour accéder au Programme des travailleurs qualifiés (fédéral) est d’avoir une expérience de travail qualifié: c’est-à-dire qui rentre dans une catégorie 0, A ou B. Pour trouver votre code CNP ou NOC (en anglais), je vous invite à passer par la base de données des codes CNP et a taper les mots clefs de l’emploi le plus qualifié avec lequel vous avez eu le plus d’expérience. Ne soyez pas surpris si l’intitulé ne reflète pas vraiment votre poste, le plus important est que les responsabilités du code CNP correspondent au maximum à votre emploi et que ce code soit en catégorie 0, A, ou B. Malheureusement, si votre emploi ne fait pas partie de ces catégories, inutile d’aller plus loin, vous ne pourrez pas être sélectionné via Entrée Express.

Le nombre de points à atteindre varie en fonction de chaque tirage au sort. Je vous invite à aller par ici pour voir les dernières rondes d’invitations ainsi que le minimum de point à atteindre pour chacune ! Cela vous donnera une idée de votre éligibilité (à noter que si vous avez en dessous de 450 points, il sera quasi impossible que vous soyez tiré au sort). Pour déterminer qui sera le demandeur principal dans votre couple, vous pouvez faire plusieurs simulations avec chaque fois un profil différent en demandeur principal et choisir celui qui apporte plus de points !

Nous avons postulé le 2 mai avec un total de 491 points et avons été tirés au sort le 29 mai.

2. Passer un test linguistique (TEF Canada / IELTS)

Lors de votre inscription dans le bassin vous devez rentrer vos notes obtenues aux tests de langue. Il faut donc logiquement les passer avant de s’inscrire. Différents tests existent, le TEF Canada pour le français et l’IELTS pour l’anglais. En passant seulement le TEF Canada, nous avions simulé un total de 491 points, il n’était donc pas nécessaire pour nous de passer un autre test.

Le test dure 4 heures et il est composé des épreuves suivantes :

  • Compréhension orale : 40 min – 60 questions
  • Compréhension écrite : 60 min – 50 questions
  • Expression orale : 15 min – 2 sujets à traiter
  • Expression écrite : 60 min – 2 sujets à traiter.

Le test n’est pas difficile, si vous êtes né ou si vous avez grandi en France. Il n’est pas nécessaire de réviser, c’est vraiment un niveau brevet, fin de collège. En revanche le test d’anglais est vraiment beaucoup plus difficile et nécessite beaucoup de révisions, tenez-en compte si vous souhaitez le passer.

Immigrer au Canada coûte cher et le TEF ne fait pas exception à la règle : $420 par personne en moyenne, il peut coûter bien plus cher en fonction de là où vous allez. Nous sommes passés par ILSC, sur University Avenue à Toronto, dans les prix les plus bas de la ville, on recommande ! Une fois le test passé, vous devrez attendre environ un mois et demi les résultats, car tout est envoyé à Paris pour la notation. Le test est valable deux ans.

Il n’est pas obligatoire que la personne qui n’est pas le demandeur principal fasse le test si vous avez déjà assez de points. Je vous invite à simuler avec et sans test pour le nombre de points, cela peut vous faire économiser 420$ !

À noter qu’il est plus intéressant de passer le test en France puisqu’il coûte moins cher !

3. Faire traduire, certifier et vérifier vos diplômes

L’immigration exige que vous présentiez vos diplômes et notes obtenues tout au long de votre cursus scolaire dans la vérification de vos antécédents. Pour déjouer les fraudes (et alimenter le business de l’immigration), il vous faudra faire appel à un organisme externe qui certifiera l’authenticité de vos documents et vous permettra de connaître l’équivalent canadien de votre niveau d’études. Si vos diplômes ne sont ni en français, ni en anglais, il vous faudra tout faire traduire par un traducteur professionnel avant de tout envoyer. Nous avons choisi de passer par l’organisme WES (World Education Services) pour leur rapidité (moins de 4 mois pour nous) et leur sérieux.

Lors de votre inscription, vous aurez une liste de documents à fournir suivant le niveau de vos études. Attention : ce n’est pas vous qui devez envoyer les documents (sauf la copie de vos diplômes), ce sont les écoles qui doivent les envoyer directement à WES, sous enveloppe scellée ! Sur l’enveloppe doit figurer le tampon de l’établissement et à l’intérieur un document que WES vous demande à vous et votre école de remplir.
Il va donc s’agir pour vous de recontacter toutes vos écoles et de les presser pour qu’elles envoient vos documents au Canada. Nous sommes tous familiers de l’administration française, nous avons dû relancer pour avoir les documents et les persuader de les envoyer à l’étranger. N’hésitez pas à les appeler plusieurs fois, votre dossier WES ne commencera qu’à être étudié lorsqu’il sera complet !

Si vous avez fait des études supérieures (BTS, Licence, Master, Doctorat), il n’est pas nécessaire de lister et donc de demander les documents qui concernent votre baccalauréat !

Les différentes étapes du processus WES sont les suivantes :

  1. Inscription à WES (Canada)
  2. Paiement des frais
  3. Téléchargement du PDF « Formulaire de demande des relevés de notes« . Vous devez imprimer et préremplir ce document pour chaque diplôme obtenu. Par exemple si vous avez eu un Master, vous devez en faire un pour votre BTS, un autre pour votre licence, et un dernier pour votre Master. C’est ce document que vous allez devoir envoyer à vos écoles. Elles devront finir de le remplir, puis le signer/tamponner, et enfin le joindre dans une enveloppe scellée avec vos relevés de notes.

Vous allez devoir envoyer à WES une copie couleur de vos diplômes.

Vous allez envoyer à vos écoles les formulaires préremplis en expliquant que vous avez besoin des bulletins de notes / attestation de passage pour chaque année et chaque diplôme.

Les écoles devront envoyer tous les documents à Toronto (à l’adresse se trouvant en bas du formulaire que vous avez téléchargé plus tôt) dans une enveloppe scellée, indiquant votre numéro de référence WES au recto, tamponnée et/ou signée au verso !

Une fois tous les documents reçus, WES va procéder à l’équivalence de vos diplômes. La procédure dure 35 jours ouvrés. Une fois le processus terminé, vous recevrez un courriel et votre espace WES sera mis à jour avec un rapport PDF. WES se chargera d’envoyer les informations à IRCC et vous devrez mettre en ligne ce même PDF dans votre demande de résidence permanente.

Le demandeur principal et le conjoint de fait doivent tous les deux faire cette démarche !

Inscription dans le bassin, toutes les étapes

C’est la plus facile des démarches ! Une fois que vous avez en main vos résultats du TEF et que WES a finalisé la vérification et transmis votre dossier à l’immigration, il est temps de se lancer ! Pour cela, rendez-vous sur le site Immigration et Citoyenneté du gouvernement du Canada et cliquez sur « Ouvrir une session avec CléGC » pour vous connecter dans l’espace personnel du demandeur principal (le même que celui créé pour la demande de votre PVT).

Une fois sur votre profil, cliquez sur « Présenter une demande pour venir au Canada », en bas de la page.


Accédez au formulaire en choisissant l’option  » Je n’ai pas de code de référence personnel » puis « Entrée Express (EE) ».

Plusieurs questions assez simples vous seront posées (votre province de destination, résultats du TEF, nombre d’années d’expérience dans votre catégorie d’emploi, etc). Quelques pièges à éviter :

  • À la question « avez-vous une offre d’emploi au Canada », vous devez répondre Non même si vous travaillez déjà avec votre PVT, sinon cela sous-entend que votre employeur actuel va vous aider en faisant une lettre EIMT (étude d’impact sur le marché du travail).
  • Pour un couple, la preuve de fond à apporter est de minimum : 16 135 $. Faites attention à sélectionner la bonne fourchette, car sinon votre profil sera automatique rejeté.
  • Pour trouver votre code CNP ou NOC (en anglais), vous devez vous rendre sur la base de données des codes CNP et chercher par mots clefs le code qui se rapprocherait le plus de l’emploi que vous occupiez en France. Ne soyez pas surpris si l’intitulé ne reflète pas vraiment votre poste, le plus important est que les responsabilités du code CNP reflètent un maximum les responsabilités de votre poste et qu’il soit en catégorie 0, A, ou B. Malheureusement, si votre emploi ne fait pas partie de ces catégories, inutile d’aller plus loin, vous ne pourrez pas être sélectionné pour Entrée Express via le programme des Travailleurs Qualifiés, il vous faudra passer par un autre programme.

Si vous avez tout fait correctement, vous devez voir ceci :

Dernière étape, vous devez remplir tous les formulaires d’informations qui serviront de base à votre demande de résidence permanente.

Attention : Lorsque vous remplissez la partie  » Antécédents professionnels », il faut seulement indiquer les emplois qui entrent dans la partie « emploi qualifié » de catégorie 0, A ou B. C’est-à-dire les emplois que vous allez devoir justifier avec une lettre d’employeur.
Inutile donc de mettre tous les petits jobs d’été, de serveurs ou vendeurs dans cette partie, courir après les lettres d’employeurs pour ce genre d’emploi ne vaut pas la peine. Vous aurez un endroit où les indiquer plus tard.

Une fois tous les formulaires remplis, vous pouvez enfin soumettre votre profil dans le bassin Entrée Express.

Rondes d’invitations

Toutes les deux semaines, le mercredi, le gouvernement du Canada envoie des invitations à présenter une demande de résidence permanente à des milliers de profil sur la base d’un score minimum à atteindre. Ce score est défini par le gouvernement lui-même et change pour chaque ronde.

Si vous n’avez pas assez de points, vous ne serez pas tiré au sort, mais vous resterez dans le bassin. Les profils ayant le plus de points sont invités en premier. Par exemple, imaginons que le tirage au sort se fait aujourd’hui avec un score minimum de 470 et 4500 invitations : les profils de la fourchette 601-1200 recevront leurs invitations en priorité suivi des meilleurs profils de la fourchette 451-600.

Le détail de chaque ronde d’invitation est public et est disponible sur la page « Rondes d’invitations » du site de l’immigration concernant la sélection des candidats d’Entrée express.

À noter que les rondes d’invitation ne concernent pas toujours le programme des travailleurs qualifiés. Il est donc possible que vous deviez attendre une ronde supplémentaire avant d’être tiré au sort.

Après avoir été tiré au sort

Processus

Une fois que votre profil a été sélectionné – (bravo !) – commencera alors un processus en trois étapes. Vous devez :

  • Remplir à nouveau tous les formulaires que vous avez déjà remplis précédemment lors du dépôt de votre dossier dans le bassin.
  • Mettre en ligne tous les documents prouvant tout ce que vous avez déclaré.
  • Payer les frais relatifs à votre demande de Résidence Permanente

Vous aurez alors 60 jours pour tout remplir et fournir tous les documents demandés. Il est fortement conseillé de commencer à réunir tous ces documents dès que vous commencez le processus d’équivalence des diplômes avec WES.

Formulaires et Antécédents sur dix ans

En plus de lister vos coordonnées, antécédents professionnels et vos études, il vous sera demandé de lister tous vos voyages et vos adresses sur les 10 dernières années ! Je vous invite à vous créer un fichier Excel et à le mettre à jour dès que vous voyagez ou changez d’adresse. La vérification des antécédents est vraiment importante et l’incohérence de ce que vous avez indiqué par rapport aux documents fournis, antécédents d’adresses ou de voyage peut vous coûter cher (temps de traitement plus long ou refus de votre RP).

C’est aussi dans cette étape des formulaires qu’il faut indiquer tous les petits boulots et jobs d’été non qualifiés, que vous n’avez pas indiqué dans la partie « Antécédents professionnels » et qui ne sont pas sujets à justification par une lettre d’employeur. Il n’est pas possible de laisser un vide et il faut automatiquement mettre « chômage / sans activité » pour le combler, même si vous ne touchiez pas d’indemnité à ce moment-là.
Par exemple : vous avez fini votre première année d’étude en juin 2010 et avez repris votre seconde année en septembre 2010, si vous n’avez pas travaillé en juillet-août 2010 il faut indiquer « chômage / sans activité ».
Le formulaire ne vous laissera pas valider sans que toutes les périodes vides soient justifiées.

Le demandeur principal et le conjoint de fait doivent tous les deux faire cette démarche !

Demander une lettre d’attestation de l’expérience à ses employeurs (+ un exemple de lettre)

Cette étape est aussi délicate que celle des antécédents sur 10 ans. Pour tous les emplois que vous avez indiqués dans la partie « Antécédents professionnels », donc ceux qui vous apportent des points pour la RP, vous devez demander une lettre d’attestation de votre expérience à chaque employeur. Cette lettre a des critères bien précis qu’il faut absolument respecter. Beaucoup de nos employeurs nous ont fourni au début l’attestation pôle-emploi (….), ou oubliaient quelque chose. Tout est très important, notamment la liste des responsabilités du poste. Cela n’a pas été simple de tout récupérer, mais comme pour vos notes il ne faut rien lâcher !

Bonjour Madame/Monsieur,

J’ai travaillé pour XXXX en tant que XXXX du XXXX au XXXX.

Dans le cadre d’une demande de visa au Canada, j’aurais besoin d’une « lettre d’attestation d’expérience », vous pouvez trouver les détails ci-dessous tel que demandé par le gouvernement canadien.

Lettre d’attestation de l’expérience de l’employeur, qui :

  • Dois être un document officiel imprimé sur papier à en-tête de l’entreprise (dois comporter le nom du demandeur, les coordonnées de l’entreprise [adresse, numéro de téléphone, adresse courriel], ainsi que le nom, le titre et la signature du représentant des ressources humaines de l’entreprise).
  • Dois indiquer tous les postes occupés par le demandeur alors qu’il était au service de l’entreprise et comprendre les renseignements suivants : titre de poste, fonctions et responsabilités, situation d’emploi (s’il s’agit de l’emploi actuel), période d’emploi, nombre d’heures de travail par semaine, ainsi que salaire annuel et avantages sociaux.

J’insiste sur le fait que les responsabilités doivent être présentes sur l’attestation ! Veuillez trouver ci-dessous la fiche de poste « type » à laquelle elle sera comparée.

[Intitulé du poste de votre code NOC]

[Responsabilités du code NOC]

Inutile d’envoyer ce document par courrier, un PDF en couleur fera largement l’affaire.

Je reste disponible si vous avez la moindre question,
Bonne journée,

Le demandeur principal et le conjoint de fait doivent tous les deux faire cette démarche !

Passer la visite médicale / Faire des photos aux normes

Il est possible de faire sa visite médicale dans plusieurs cliniques en France ou au Canada. Nous vous conseillons de passer la visite médicale à la toute fin car celle ci ne sera valide qu’un an ! Nous sommes allés au centre médical CLAIRHURST MEDICAL CENTRE, vous pouvez prendre rendez-vous en ligne. La visite nous a coûté 280 $ par personne (c’est un des moins cher de la ville) et a duré 1h30 environ : rencontre avec un médecin, radio des poumons, prise de sang et d’urine.

Pour la visite vous devez apporter :

  • Une photo taille standard (50mm x 70mm)
  • Votre numéro de dossier Entrée Express (commence par « E »)
  • Votre passeport

Pour les photos, nous sommes allés chez un photographe professionnel à Dufferin et St Clair West (ensuite il vous suffit de prendre le tram pour aller jusqu’à la clinique), chez Alex Photo Video, juste derrière l’arrêt de bus. Le dirigeant de la boutique parle français et est hyper sympathique, il nous a fait recommencer les photos plusieurs fois gratuitement et nous a également fourni les photos en format numérique.

Le demandeur principal et le conjoint de fait doivent tous les deux faire cette démarche !

Déclaration officielle d’union de fait (IMM5409)

Pour que les deux demandes de RP soient bien liées, il faut prouver que vous êtes conjoints de fait aux yeux de la loi canadienne. C’est-à-dire que vous devez apporter une preuve que vous vivez ensemble depuis au moins une année. Pour cela rien de plus simple, il suffit d’aller chez le notaire. Nous sommes allés chez Toronto Notary Public, avec prise de rendez-vous en ligne. Attention, c’est à vous de remplir et d’imprimer le document IMM5409 fourni par l’immigration, la notaire n’est là que pour apposer sa signature et son tampon.

En moins de 5 minutes c’était fait et nous avons payé 15 $.
Le demandeur principal et conjoint de fait doivent être présents chez le notaire.

Liste des documents que nous avons fournis

Une fois que toutes les étapes précédentes sont faites, il est temps de mettre en ligne vos documents. Voici tout ce que nous avons soumis:

Demandeur principal –

  • Une photocopie de la page principale du passeport et de toutes les pages avec un tampon d’immigration.
  • Preuve d’examen médical
  • Document PDF envoyé par WES prouvant la certification des diplômes + photocopie couleur de tous les diplômes.
  • Déclaration officielle d’union de fait (IMM5409) + notre bail actuel et tous ceux portant nos deux noms lorsque nous vivions en France.
  • Certificat de police (il est nécessaire d’en avoir un pour tous les pays où vous avez vécu consécutivement plus de six mois).
  • Preuve de fonds (supérieure à 16 135 $). Vous devez demander un document à votre banque, qui prouve que vous avez cette somme depuis plus de six mois. Pas de problème si c’est une banque française, tant que le compte est à votre nom.
  • Photographie aux normes
  • Les lettres d’employeurs pour les emplois qualifiés déclarés (nous avons également joint tous les bulletins de salaire + contrat pour chaque emploi qualifié).

Conjoint de fait –

  • Une photocopie de la page principale du passeport et de toutes les pages avec un tampon d’immigration.
  • Document WES prouvant la certification des diplômes (ou Lettre d’explication dans le cas ou vous n’avez pas finalisé vos études par exemple)
  • Photographie aux normes
  • Preuve d’examen médical
  • Certificat de police pour tous les pays où il a vécu plus de six mois
  • Les lettres d’employeurs pour les emplois qualifiés déclarés. (nous avons également joint tous les bulletins de salaire + contrat pour chaque emploi qualifié).

Si pour une raison ou une autre, vous ne pouvez pas fournir un document (par exemple un employeur vous refuse une lettre), il est possible d’ajouter une lettre d’explication dans la partie « documents optionnels » . Vous pouvez retrouver un exemple par ici.

Une fois que tout est rempli, vérifié et revérifié, il ne vous reste plus qu’à soumettre votre demande, à payer et à croiser fort les doigts pour qu’en six mois ou moins vous ayez la réponse tant attendue !

Logiciels et applications utilisés

La mise en ligne des documents n’est pas l’étape la plus simple. Vous ne pouvez mettre en ligne qu’un seul document pour chaque item demandé et ce document ne doit pas dépasser la ridicule taille de 5 Mo.

Vous allez donc devoir utiliser des logiciels pour scanner vos documents, combiner des PDF et réduire leurs tailles. C’est très prise de tête mais vous n’aurez pas le choix, si votre document est plus gros que la taille maximale, il sera automatiquement refusé.

Voici les différents logiciels et applications que nous avons utilisés :

  • Scanbot – Disponible sur Android et iOS, cette application vous permettre de scanner très facilement des documents avec l’appareil photo de votre téléphone et de les regrouper en un seul PDF. Utilisez cette application dans un endroit bien éclairé et faites bien attention à ce que votre document soit lisible.
  • PDFsam Basic (Windows) – Logiciel très simple d’utilisation pour couper et fusionner plusieurs PDFs.
  • Free PDF Compressor (Windows) – Outil très léger proposant cinq niveaux de compressions de PDF.

Si avec l’aide de ces outils vous n’arrivez toujours pas à réduire la taille de vos PDFs, vous pouvez alors essayer un outil en ligne tel que Smallpdf. Cependant, vu la sensibilité des documents, nous vous recommandons d’utiliser seulement des outils hors ligne pour éviter les mauvaises surprises.

Et après ?

Il ne vous reste plus qu’à attendre, ou presque !

Suite à la soumission de votre dossier de Résidence Permanente, vous allez recevoir dans votre espace un accusé de réception (AOR). Environ un mois plus tard, votre dossier médical devrait être validé et vous devriez recevoir une convocation pour aller donner vos données biométriques (vous devez prendre rendez-vous une fois la convocation reçue).

Il existe ensuite plein d’étapes intermédiaires, mais vous ne recevrez pas forcément de message dans votre espace. Au contraire, certaines étapes sont peut-être en cours (ou terminées) alors que rien n’est mis à jour sur le site. C’est très frustrant, mais ne vous attendez pas à ce que votre profil soit mis à jour au fur et à mesure du processus.

  • Vous pouvez demander les notes que l’immigration a sur votre dossier. Il est recommandé de les demander deux à trois mois après réception de votre AOR. Nous avons écrit un guide complet sur les notes SMGC.
  • Faites attention aux « mises à jour fantôme » ou « ghost update ». À côté de votre demande de résidence permanente sur le site CIC, au lieu d’avoir écrit « Soumis », vous pouvez voir « Demande/profil à jour ». Ce message disparaîtra si vous vous déconnectez/reconnectez. Cela signifie qu’une mise à jour majeure a été faite sur votre dossier. C’est en général bon signe.
  • Sur le forum Canada Visa, vous pouvez suivre le fil (thread) de tous les gens ayant soumis leur demande de RP le même mois que vous. Pour cela, cherchez le fil ayant pour titre « Month AOR » ou par exemple « July AOR » dans notre cas.
  • Regardez votre dossier spam toutes les semaines, il est possible qu’un courriel de l’immigration s’y trouve sans que cela soit voulu.

Ready for visa ! (PPR to COPR)

L’avant-dernière étape est ce qu’on appelle la PPR (Passport Request). Vous recevrez un courriel intitulé « Ready for visa / Prêt pour Visa » vous demandant d’envoyer une copie de votre passeport + 2 photos + Annexe A + une enveloppe Xpresspost prépayée au centre de visa s’occupant de votre dossier. Cela signifie que votre demande de Résidence Permanente a été approuvée !

Attention, l’annexe A n’est pas un document en pièce jointe du courriel, mais une image avec un code-barre et votre identifiant de dossier se trouvant à la toute fin du courriel. Ouvrez le mail en intégralité, faites une capture d’écran, collez la capture dans un document Word en prenant soin de bien l’agrandir jusqu’aux marges, enregistrez-le en PDF et imprimez-le.

Le centre de visa vous enverra votre confirmation de résidence permanente (COPR) en deux exemplaires par personne dans l’enveloppe Xpresspost prépayée que vous avez envoyée. Celle-ci ne sera valide que jusqu’à la date anniversaire de votre visite médicale. Il ne vous reste plus qu’a activer votre résidence permanente à la frontière en faisant le « tour du poteau » si vous êtes déjà au Canada (voir ci-dessous) ou à l’aéroport si vous venez en avion d’un autre pays. Enfin, il ne vous restera plus qu’à attendre de recevoir votre carte de résident permanent (voir la page indiquant les délais de traitement).

Vous serez alors résident permanent du Canada !

Tour du poteau / Flagpoling (Landing)

Si vous êtes déjà au Canada (ce qui était notre cas), vous avez deux solutions pour activer votre résidence permanente :

  1. Prendre rendez-vous dans un centre au Canada en appelant directement IRCC. À Toronto, il existe à ma connaissance que le centre d’Etobicoke et les délais d’obtention d’un rendez-vous sont assez longs.
  2. Faire le tour du poteau. Cela consiste à vous rendre au poste de frontière le plus proche et à revenir au Canada sans rentrer aux États-Unis.

Près de Toronto, vous pouvez vous rendre aux postes de frontière suivants :

Les postes de frontière les plus proches de Toronto sont les trois premiers et pour faire face à l’affluence de personnes voulant activer leur résidence permanente, des jours et horaires spéciaux ont été mis en place. Vous pouvez cliquer sur les liens ci-dessus pour avoir les détails, mais nous ne vous recommandons pas d’y aller, car même en respectant les jours et horaires dédiés, il est possible que l’on vous demande de faire demi-tour à cause du trop grand de personnes souhaitant eux aussi activer leur résidence permanente.

Le plus simple est de vous rendre près de Kingston dans la belle région des 1000 îles. Le pont jusqu’à la frontière avec les États-Unis est ouvert 24/7 et le processus dure seulement 20 minutes.

Côté américain, demandez à faire le tour du poteau « flagpole ». L’agent vous demandera de vous garer un peu plus loin, de laisser les clés de votre voiture sur le tableau de bord et de vous rendre dans le poste de frontière. Un autre agent vous posera quelques questions (à quand remonte votre dernier voyage aux USA, votre travail au Canada, …) et vous remettra un papier indiquant que l’on vous a refusé l’entrée aux États-Unis avec la mention « Flagpole ».

Une fois de retour dans votre voiture, faites demi-tour direction le poste de frontière Canadien et indiquez à l’agent que vous faites le tour du poteau. Donnez le papier obtenu côté américain et votre passeport, répondez à quelques questions et allez vous garer au parking B (celui de gauche). À l’intérieur du poste de frontière, allez tout au fond à gauche aux deux guichets d’immigration et donnez votre COPR, passeport, et visa de travail (PVT dans notre cas). Vous devrez alors signer votre COPR, un exemplaire sera gardé par l’agent d’immigration pour l’envoi de votre carte de résident permanent, le second sera agrafé à votre passeport en attendant que vous receviez cette dernière.

L’agent d’immigration vous annoncera alors très solennellement : « Congratulations! You’re now a permanent resident of Canada! »

Coût

Voici le coût total (en $ CAD) que vous devez prendre en compte si vous souhaitez postuler à la résidence permanente en couple via le programme des travailleurs qualifié d’Entrée Express :

WES : 233,91 $*
TEF Canada : 840 $
Photo d’identité chez un photographe professionnel : 50 $
Visite médicale : 560 $
Déclaration d’union de fait chez le notaire : 15 $
Frais relatifs à la demande de résidence permanente : 1100 $
Frais relatifs au droit de résidence permanente (FDRP) : 980 $
Données biométriques : 170 $
Demande des notes SMGC concernant notre dossier de RP : 5 $
Photocopies : 3,84 $
Enveloppes (Bubble Mailer + Xpresspost prépayée) : 20,05 $
Affranchissement pour envoi à Ottawa avec numéro de suivi : 14,93 $
Location de voiture pour la journée avec assurance (Enterprise) : 73,78 $
Péage du pont des 1000 îles : 4 $
Essence (un plein) : 34,17 $

Total pour deux personnes : 4104, 68 $
*Floriane n’ayant pas besoin de faire appel à WES, il vous faudra doubler la somme.

Notre timeline

7 octobre 2018 : Inscription à WES
20 octobre 2018 : Test de français TEF Canada
21 novembre 2018 : Résultat du test TEF Canada
8 février 2019 : Évaluation des diplômes terminée par WES
2 mai 2019 : Entrée dans le bassin
29 mai 2019 : Sélection de notre profil (ITA)
14 juin 2019 : Visite médicale
5 juillet 2019 : Soumission de notre profil et paiement des frais
5 juillet 2019 : Accusé de réception de notre profil (AOR/NA1)
1er août 2019 : Accusé de réception et validation de notre examen médical (MEP/IP1)
18 décembre 2019 : Demande de bridge visa
7 janvier 2020 : Demande des notes SMGC
21 janvier 2020 : Changement de bureau de visa (de Sydney à Ottawa)
6 février 2020 : Réception des notes SMGC – demande de mettre à jour les lettres employeurs
14 février 2020 : Réception par IRCC des lettres employeurs mises à jour
21 février 2020 : Mise à jour fantôme n°1
26 février 2020 : Mise à jour fantôme n°2
26 février 2020 : Réception du mail « Ready for visa / Prêt pour visa » (PPR)
29 février 2020 : Documents envoyés à Ottawa
3 mars 2020 : Profil IRCC mis à jour (« Approuvé ») – Confirmation de RP envoyée par Ottawa
5 mars 2020 : Canada Post a perdu l’enveloppe Xpresspost. Enquête en cours
10 mars 2020 : Canada Post a retrouvé l’enveloppe et va nous rembourser les frais
11 mars 2020 : Confirmation de RP reçue ! (COPR)
14 mars 2020 : Tour du poteau à Lansdowne (Thousand Islands Bridge)
31 mars 2020 : Mail envoyé par IRCC. Mise à jour du statut du bridge visa (« Annulé »)

6 commentaires

  1. Merci pour cet article qui est très instructif sous toutes les étapes pour la demande de RP !

    Nella

    1. Salut Nella, merci pour ton commentaire ! On espère que cet article va t’aide et répondra à toutes tes questions sur la RP. N’hésite pas à nous poser des questions 🙂 !

  2. Salut, sais-tu avec quelle compagnie peut-on faire certifier ses diplômes professionnels (type CAP, brevet professionnel…), car le WES ne le fait pas. Merci !

    1. Salut Emilie, je te conseille de te rendre sur le site de Centre d’information canadien sur les diplômes internationaux – https://www.cicdi.ca/1/accueil.canada et sur la page concernant l’évaluation des diplômes du site du Canada – https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/immigrer-canada/entree-express/documents/evaluer-diplomes-etudes/comment.html qui liste toutes les entreprises qui sont agrées pour l’évaluation des diplômes. Cependant, le brevet n’est pas reconnu par la Canada.

  3. Hello, un grand merci pour ton article. Il est vraiment complet et bien documenté pour la préparation d’une demande de RP. J’ai des petites questions cependant :
    1 – Pour les attestations employeurs, les intitulés et les descriptifs des fonctions doit être exactement ce qui est écrit sur le NOC, on doit faire un copier-coller ? [Intitulé du poste de votre code NOC] / [Responsabilités du code NOC]. Si je joins mes contrats de travail, les intitulés de ces derniers différons, cela pose-t-il problème? Par ailleurs, je ne retrouve pas mes missions dans aucun des emplois du NOC j’ai des missions très polyvalente qui pourrait combiner plusieurs intitulés. Puis-je mettre plusieurs intitulés? Je ne sais pas quoi faire…

    2 – Sais-tu si l’alternance (contrat pro + apprentissage) est considéré comme un emploi temps partiel? J’ai cru lire que ca ne comptais pas…
    « Les séances d’alternance travail-études et les stages suivis avant l’obtention du diplôme ne comptent pas comme expérience de travail qualifié, puisqu’ils sont considérés comme faisant partie d’un programme d’études. L’expérience de travail que vous devez avoir cumulée pour présenter une demande au titre de la catégorie de l’expérience canadienne ne doit pas avoir été acquise pendant que vous étiez titulaire d’un permis d’études et que vous étudiiez à temps plein (par exemple, l’expérience acquise pendant un stage en milieu de travail). »
    Un grand merci!

    1. Bonjour Any,
      Merci pour ton commentaire !
      1 – Je devrais peut-être clarifier cette partie. Ton entreprise doit mettre dans la lettre ton vrai intitulé de poste et la liste de tes responsabilités. Pour les aider dans cette démarche, j’avais ajouté dans le courriel que j’ai envoyé à mes anciennes entreprises l’intitulé de mon code NOC, la description, et les responsabilités car l’agent qui va traiter la demande va comparer ta lettre à la page NOC. Il faut donc que les mots-clés correspondent un minimum. En ce qui concerne le code NOC, tu dois trouver un code où les responsabilités correspondent le plus à ton emploi, même si l’intitulé du code n’a rien à voir avec ton poste. Il n’est pas possible de combiner plusieurs NOC donc dans le cas où tu étais très polyvalente, prends le NOC qui correspond le plus à tes responsabilités et qui est dans la catégorie la plus avantageuse entre 0, A, ou B.
      2 – En effet, je pense que cela n’est pas pris en compte, mais je n’en suis pas sur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.