Chemin de randonnée - Alpes

Randonnée dans les Alpes : 3 jours en montagne pour se dépasser

Nous avons profité du grand week-end du Quatorze Juillet, pour aller faire une grande randonnée dans les Alpes, sur trois jours.

En plus d’un entrainement pour ce qui nous attend au Canada et autour du monde, c’était aussi l’occasion de réunir toute la famille ! J’ai la chance d’avoir une (très) grande famille et même si tout le monde n’a pas pu se libérer pour l’occasion, nous étions quand même 18 à nous retrouver ensemble, pour 3 jours de randonnée mémorables.

Après un lever aux aurores, nous avons roulé depuis Saint-Dizier jusqu’à Sallanches (plus particulièrement le parking de Burzier) pour commencer notre randonnée.

Direction, le refuge de Mayères, pour notre première pause repas. Une heure et demie de marche, sans difficulté, dans la forêt. Une chouette mise en jambe pour ce qui nous attendait pendant trois jours.

Sur le chemin, nous sommes accompagnés par la vue sur le Mont-Blanc.

 

Nous nous sommes arrêtés au refuge, juste le temps de déjeuner, si vous souhaitez plus d’infos c’est par ici.

En plus d’avoir un point de vue sur le Mont Blanc, le refuge possède une piste atterrissage, pour les petits avions. Un joli spectacle à voir pendant la pause repas.

Il est temps de repartir, direction, le refuge de Doran. Une longue ascension nous attend, avec des passages étroits, à flanc de montagne. J’ai vraiment dû prendre sur moi par moments. Par endroit, il faut s’aider de chaînes pour grimper, je n’ai pas particulièrement le vertige,mais je ne suis pas très téméraire ! Heureusement que Nicolas était là pour m’encourager .

Et même si le soleil joue un peu à cache-cache, les paysages restent époustouflants ce qui rattrape un peu la frayeur.

Le temps d’une pause, durant la montée, notre super guide nous a fait la surprise de sortir de son sac … du champagne ! Eh oui, dans notre famille c’est une tradition. Le champagne pour tout, tout le temps, de l’entrée au dessert (je ne suis pas née dans une ville qui s’appelle chalons en champagne pour rien!). Rien de mieux pour reprendre des forces, trinquer à notre première ascension tous ensemble et avoir l’impression d’avancer plus vite surtout.

 

C’est avec plaisir que nous arrivons dans le douillet refuge de Doran. Nous sommes accueillis par les vaches et l’heure de la traite.

Au menu, ce soir, un délicieux repas maison, une bonne douche chaude, quelques jeux de société et un superbe coucher de soleil ! Durant quelques instants, on a l’impression de se trouver de l’autre côté de l’Atlantique, dans un parc national Américain. Les yeux pleins d’étoiles, nous n’avons tout de même pas trainé à aller au lit pour se remettre de cette première journée.

Le lendemain matin, c’est dans ce paysage de rêve que nous prenons un solide petit-déjeune maison, avant de reprendre la route.

Refuge de Doran :
Tarif nuit : 14€ / Dîner : 17€ / Petit-déjeuner: 7€ / Panier pique-nique: 8,50€
Refuge ouvert du 1er juin au 15 septembre tous les jours, ainsi que les week end de mai et du 15/09 au 15/10.

Nous redescendons récupérer la voiture, direction : le col de la Colombière. On fait un crochet par un décathlon auparavant : ma soeur a perdu sa semelle de chaussure de randonnée hier dans l’après-midi ! Un énorme fou rire tout au long de la journée ! Personne ne voulait rester marcher derrière elle. Impossible de se concentrer, quand on a quelqu’un qui marche avec une chaussure sans semelle, devant soi haha !

Au programme, une lente ascension jusqu’au lac de Peyre, pour y déjeuner. On grimpe, un peu plus sûre de nous que la veille, mais il n’en reste pas que la montée est difficile ! Le chemin est beaucoup moins agréable que celui en forêt, on bute dans les cailloux, il faut faire attention où nous mettons les pieds, pour A pas nous tordre une cheville ou dégringoler dans le vide !

 

On arrive à se dire que tout de même, se taper tout ce chemin pour voir un lac, c’est insensé.

Mais ça, c’était la fatigue et les courbatures qui parlaient, au moment, où on a découvert le lac toute trace de fatigue a disparu , magique. Encore une fois, notre guide nous avait prévu un superbe pique-nique, fromage, champagne, charcuterie et vin rouge ! Un vrai bonheur de reprendre des forces devant de tels paysages.

Après s’être repût et reposés, nous prenons le chemin de randonnée en sens inverse, pour retrouver la voiture. En chemin, nous croisons des bouquetins et de bien jolis paysages!

Direction le col des Annes et le refuge de la pointe Percée où nous allons passer notre dernière nuit.

Après une journée et demie de marche, on se pensait rodés. Ahaha, c’était sans compter le chemin escarpé, c’est de l’escalade plutôt que de la randonnée qui nous attend ! L’angoisse est totale de mon côté, je réussis difficilement à atteindre le bout du parcours et c’est avec un soulagement évident que nous arrivons enfin en vue du gîte. La randonnée valait quand même sacrément le coup, les paysages sont incroyables !

Notre arrivée coïncide avec le coucher du soleil, un cadeau magnifique, pour saluer cette fin de journée.

Le refuge de la pointe percée est si haut, qu’il est inaccessible en voiture! Ils se font livrer une fois par trimestre en hélicoptère, leurs courses pour tenir le trimestre suivant. Il n’est donc pas question de gaspillage, pas de douche (oui), des toilettes sèches dehors, pas d’éclairage et un robinet d’eau de source pour tous, dehors également.
Si les conditions y sont plus que spartiates, nous avons été très bien accueillis et nous y avons vraiment bien mangé.

Toutefois, c’est un refuge où le calme doit résider et nous étions 18 personnes dans la même chambre, fatiguées et avec le fou-rire facile, on s’est fait remonter les bretelles plus d’une fois… Nous avons bien failli finir la nuit à la belle étoile! Prudence donc, si vous passez par là, le calme est de rigueur !

Refuge de la pointe percée :
Tarif nuit : 17,80€ / Dîner : 19€ / Petit-déjeuner: 6€
2427, chemin de Plattuy  ALPES > Bornes-Aravis > Bornes  2164 m

 

Après une courte nuit, nous redescendons une dernière fois la montagne. Bien plus adroits et sûre de nous. Avec, une certaine, nostalgie de quitter ces paysages magnifiques pour retrouver Paris.

Au final, ces trois jours nous on fait un bien fou. Nous nous sommes dépassés (surtout moi) et prouvés que nous pouvions le faire ! Cela m’a grandement redonné confiance en mes capacités et j’attends de pied ferme le Canada et tous ses sommets !

 

N’hésites pas à épingler tes photos préféré sur Pinterest ! Clique sur l’image pour les retrouver 

Floriane

Floriane

Gryffondor de la première heure. Parisienne & féministe. Si je ne cours pas la planète, vous me trouverez plongée dans un roman ou devant une série télé.

4 commentaires

  1. WOW ! Les photos sont époustouflantes ! 🙂 Ca fait longtemps que je n’ai pas lue un article de blog aussi vite 😉
    Surtout les photos du couché de soleil 🙂 !

    Bisous

    Charlotte
    https://charlotteclaes.com

    1. Merci ! Oui c’est vrai que le coucher de soleil nous a surpris aussi !

  2. Whoua ! Les paysages sont somptueux, et quelle aventure de faire ça en famille! C’est chouette !

    1. Merci ! Oui nous avons nous même était stupéfaits devant tant de beauté. Un chouette voyage en famille, d’autant plus avant de partir deux ans au Canada, on ne pouvait pas louper ça 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.